Search here...
TOP
Bric-à-brac

Ecologie et lâcher-prise

Tiraillée entre l’envie de profiter à fond de manière insouciante et ma conscience écologique, j’ai souvent du mal à assumer mes petits écarts anti-écolos. Pourtant, ce sont souvent ceux qui font le moins d’efforts qui se permettent des réflexions. Je vous écris donc cet article, suite au poste Instagram de @lananasblonde, pour vous dire que c’est ok si vous mangez des chips chez tante Huguette ou si vous avez oublié de préciser que vous vouliez votre Mojito sans paille.

A mon tour, après vous avoir confié dans un précédent article 10 astuces écolos, je vais vous confier mes « travers d’écolo ». La démarche est simple. Nous sommes humains. Ce sont nos efforts quotidiens pour vivre plus en harmonie avec la nature qui comptent le plus. On ne peut pas être parfaits, et il ne faut pas se mettre trop la rate au court bouillon pour ça.

Voici donc mon top 10

  • J’aime beaucoup -trop- les snickers glacés. Il m’arrive donc d’en acheter et de les dévorer.
  • J’oublie parfois de demander ma boisson sans paille
  • Ma boisson est parfois même du Coca-cola
  • J’ai déjà pris l’avion plusieurs fois
  • Ma voiture a fait beaucoup d’aller retour Toulon / Aix en Provence
  • Quand je suis chez mes parents j’utilise parfois leur gel douche
  • Chez le coiffeur je n’apporte pas forcément mon shampoing solide
  • Il m’arrive de manger dans des fast-food (ouh la vilaine)
  • Je n’achète pas que des produits sains, zéro déchet, et locaux (les mangues et les bananes c’est bon quand même)

A cause des réseaux sociaux, qui sont des vitrines de (fausses) perfections, nous avons toujours le sentiment de ne pas faire assez d’efforts, de ne pas être à la hauteur. Pourtant, il ne faut pas oublier que sur les réseaux sociaux on montre uniquement ce que l’on veut. Il est donc facile d’omettre les faux-pas.

Et vous, quels sont vos petits écarts ?

Simplement Pauline

«

»

Laisser un commentaire